FAQ

Voici des réponses à quelques questions typiques (“Frequently Asked Questions”, FAQ) sur le mouvement de souveraineté catalan. En fait, plutôt que des questions, beaucoup sont des malentendus. Certains sont même délibérément promus mensonges visant à saper le soutien au mouvement catalan.

Voir toutes les FAQ en une seule page. · Téléchargez les FAQ dans un seul document PDF à imprimer.

 

1. « Le mouvement pour l’indépendance est affaire de la bourgeoisie »

Faux. 80% de la population de la Catalogne – et donc, une grande partie des travailleurs – défend le droit à décider par le biais d’un référendum.

Lire la suite

2. « La lutte pour l’indépendance est une manœuvre des élites catalanes pour occulter la corruption »

Faux. La lutte pour l’indépendance s’est forgée dans la rue et dans les institutions civiques de la Catalogne.
Lire la suite

3. « Si la lutte pour l’indépendance était progressiste, la gauche espagnole la soutiendrait »

C’est triste, mais ils sont lents à reconnaître que l’assaut sur les droits démocratiques en Catalogne nuit à toutes les forces progressistes en Espagne.
Lire la suite

4. « Tout mouvement nationaliste est de droite et raciste par nature »

Ce n’est pas vrai. Le mouvement pour les droits nationaux de la Catalogne s’est clairement associé à la défense de la justice sociale et environnementale.
Lire la suite

5. « Il n’est pas juste d’imposer l’école en catalan aux familles hispanophones »

L’école en catalan est un modèle à succès obtenu en grande partie grâce aux luttes des familles ouvrières hispanophones.
Lire la suite

6. « Le référendum aurait dû être négocié avec le gouvernement espagnol »

Depuis 2012, le gouvernement espagnol a rejeté 18 propositions de dialogue émanant de nombreuses forces politiques différentes.
Lire la suite

7. « Le référendum n’est pas constitutionnel »

Ils ont changé la Constitution parce que l’Union européenne l’a exigé. Ils pourraient l’amender pour la Catalogne, mais ils ne le veulent pas.
Lire la suite

8. «Nous ne voulons pas voir une répétition des Balkans »

Les Balkans ont une histoire très spécifique, le cas de la Catalogne et de l’Espagne est très différent.
Lire la suite

9. « Nous avons besoin de moins de frontières, pas de frontières en plus »

La Catalogne veut ouvrir les frontières aux réfugiés. L’État espagnol renforce les frontières entre les peuples.
Lire la suite

10. « Tout est question d’argent : La Catalogne est plus riche que le reste de l'Espagne »

En réalité, la communauté autonome la plus riche d’Espagne est Madrid, mais la pauvreté existe aussi bien en Catalogne qu’à Madrid.
Lire la suite

11. « La Catalogne ne veut pas être solidaire avec les communautés moins développées économiquement »

Le gouvernement espagnol ne destine pas les impôts de solidarité à améliorer la situation économique des autonomies plus pauvres.
Lire la suite

12. « Pourquoi vouloir l’indépendance ? Cela n’a pas grand sens dans un monde globalisé »

Malgré la globalisation et les compétences dévolues aux communautés autonomes, Madrid contrôle encore beaucoup de choses.
Lire la suite

13. « La lutte pour l’indépendance accroît le fascisme »

Faux. Ce sont les attaques autoritaires contre les mouvements sociaux, y compris le mouvement souverainiste, qui donnent des ailes au fascisme.
Lire la suite

14. « Les prisonniers politiques sont des criminels »

Les gouvernements autoritaires, du régime de Franco au régime de l’apartheid, disent toujours que les prisonniers politiques sont des criminels.
Lire la suite

15. « Si vous êtes indépendants vous sortirez de l’Union européenne »

La Catalogne a des relations fortes avec l’Europe et toute la région méditerranéenne. Cela ne changera pas.
Lire la suite

16. « La Catalogne est déjà une région autonome, n’est-ce pas suffisant ? »

Le système des autonomies a été conçu, à l’ombre du franquisme, pour limiter la capacité de l’autonomie gouvernementale des nations sans État.
Lire la suite
 
 

Ce billet est également disponible en: English Español Català